Symbole toxicitéLes Plantes Toxiques que l'on trouve en OmoisIrritant

Centre Antipoison et de Toxicovigilance de LILLE
Tel : 0 825 812 822

Centre Antipoison et de Toxicovigilance de PARIS
Tel : 01 40 05 48 48

Paracelse"C'est la dose qui fait le poison" disait Paracelse.

Si les plantes sont depuis longtemps utilisées à des fins thérapeutiques, elles peuvent être toxiques et dangereuses.

L'objectif de ce dossier (non exhaustif) est de mettre l'accent sur des plantes connues, souvent belles et très familières de nos jardins, de nos prés et coteaux mais qui peuvent provoquer des effets indésirables, douloureux ou s'avérer tout simplement toxiques.

En constituant ce dossier j'ai pensé aux plus fragiles d'entre nous, à ceux qui commencent à découvrir la nature : nos enfants ou petits enfants.

salade de fleursSi un " attention tu vas te piquer avec les orties et çà va te faire mal"... n'est finalement pas bien bien grave, une visite médicale pourra s'imposer avec un "papa / papé je t'aide à arracher les mauvaises herbes" (... sans les gants et en culotte courte pour un beau panais ou une berce du Caucase) ...

De même, si une mode assez récente consiste à cuisiner les fleurs..., n'essayez surtout pas de vous initier à la salade mixte de colchique et de cytise relevée au laurier rose. Qu'elle soit assaisonnée ou non, salée ou poivrée, fraiche ou congelée, cette salade aux belles couleurs naturelles et subtiles vous menera directement aux urgences de l'hopital Castel (dont vous ne sortirez debout que dans le meilleur des cas et avec beaucoup de chance).

La lecture de ces quelques planches pourra paraître d'une affligeante banalité pour certains, mais aura de quoi intriguer d'autres lecteurs. Mais que personne ne s'inquiète, une prudence des élémentaires est suffisante pour se prémunir contre les dangers de toute cette belle végétation qui nous entoure.

Pour leur critique constructive et leur relecture attentive, un grand merci à Pascal VACHER (Docteur en Pharmacie), Catherine BLAISE (Docteur en médecine), Emilie LARTISIEN (Professeur certifiée SVT)

Que cette lecture vous soit à toutes et à tous utile et agréable.

Dominique RIBOULOT

Bibliographie : Voir en fin de dossier
Remarque technique : créée suivant les normes en vigueur, cette page fonctionne correctement sous Mozilla Firefox ou Google Chrome mais peut présenter des anomalies sous Internet Explorer (les 4 miniatures se positionnent en verticale par exemple).

bandeau

LES PLANTES TOXIQUES QUE L'ON TROUVE EN OMOIS

 

I - Les plantes que l'on ne touche pas à mains nues,

(les Orties, la Bryone, le Panais Urticant, la Grande Berce , le Lierre)

II- Les plantes dont la sève est dangereuse pour la peau ou les yeux,

(l'Aconit Napel, la Digitale Pourpre, la Chélidoine, Le Buis, l'Euphorbe).

III- Les plantes qui sont dangereuses par ingestion,

(la Ciguë, le Laurier Rose, le Cytise, Le Delphinium, la Colchique, le Bouton d'or, le Muguet, le Sceau de Salomon, la Rhubarbe, la Pomme de Terre, les Asperges, la Jacinthe, la Tulipe, les Jonquilles)

IV- Les plantes dont l'ingestion des fruits ou graines est dangereuses.

(le Fusain, le Chèvrefeuille, la Glycine, le Houx, le Gui, le Genévrier Sabine, le Datura, l'If, la Belladone, le Ricin, le Cotonéaster, le Lupin, le Genêt)

 

I- Les plantes que l'on ne touche pas à mains nues

(les Orties, la Bryone, le Panais Urticant, la Grande Berce, le Lierre)

Ortie
(Urtica)

Commençons par elle. C'est la plus célèbre des plantes urticantes.

Si l'on peut cueillir les orties sans gants, avec un mouvement de bas en haut, les plus jeunes enfants, dans un premier temps, ne devront pas y toucher sans protection
Ce sont les poils urticants qui contiennent de l'acide formique, de l'histamine, de l'acétylcholine et de la sérotonine qui irritent la peau. Mais une fois cuite, l'ortie est comestible (soupe à l'ortie).

Le purin d’ortie, obtenu par macération des feuilles hachées dans de l’eau, est utilisé (sans autorisation spéciale) en agriculture biologique pour repousser / tuer les insectes ainsi que comme fertilisant.


Famille : Urticacée
s

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

La photo toxicité - Les brulures photochimiques

La sève de certaines plantes, tout en étant incolore et inodore, peut contenir une toxine : la "furocoumarine" (ou psoralène).
Après contact et pénétration dans l'épiderme, une simple exposition au soleil va déclencher des inflammations et des brûlures de la peau.
Ces symptômes apparaissent plusieurs heures après le contact (voire plusieurs semaines s'il n'y a pas d'exposition au soleil au moment du contact ! - phénomène de photosensibilisation). Il peuvent persister durant des années la toxine étant difficille à éliminer.

Les personnes les plus exposées sont les jardiniers occasionnels qui débroussaillent sans protection adéquates et les enfants tentés d'utiliser les grandes tiges creuses comme sarbacane.

En cas de contact de la peau avec de la sève, il faut éliminer cette sève le plus rapidement possible, en prenant soin de ne pas étendre la surface de la zone touchée. On enlevera la sève avec un papier absorbant sans frotter, puis on lavera au savon en rinçant abondamment à l'eau l'endroit atteint. Il faut s'abstenir de toute exposition au soleil, éviter l'exposition de la zone touchée à la lumière durant plus de 48 h. Si les yeux sont atteints, les rincer abondamment à l'eau claire puis porter des lunettes de soleil pour réduire leur exposition à la lumière.
Si la surface touchée est importante ou si c'est un enfant qui est atteint, consulter sans tarder un médecin ou le centre anti-poison pour tout conseil approprié.

Parmi ces charmantes plantes, certaines sont très fréquentes en Omois.

Ce sont : Le Panais, La Berce Commune, La grande Berce (encore appelée Berce du Caucase)

Panais Urticant
(Pastinaca sativa)

- Plante Photo toxique -

La sève du panais contient des furanocoumarines. Cette toxine provoque des réactions cutanées, aggravées sous l'action des rayons solaires par photosensibilisation.

Situation à risques :

Le débroussaillage sans protection adéquate est vraiment risqué (utiliser des vêtements synthétiques imperméables plutôt qu'en coton absorbant).

L'utilisation du tronc pour faire des sarbacanes est bien sûr à "éviter" (c'est à dire interdit!).

Symptômes : Les dermites de contact peuvent être sévères et provoquer chez les sujets sensibles des brûlures du 2e degré de type chimique avec formation de phlyctènes séreuses (ampoules, cloques...) contenant du plasma..

Famille:  Apiacées ou Ombellifères

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Berce commune ou patte d’ours.
Heracleum sphondylium 

Berce-

Plante Phototoxique -

La berce sphondyle (Heracleum sphondylium) ou berce commune est une herbacée bisannuelle. Elle affectionne les sols riches et humides, les bois clairs. On la trouve très fréquemment dans les fossés en bordure des routes de l'Omois.

Elle peut atteindre 2 m de hauteur.

Période de floraison : juillet-septembre

Famille : Apiacées ou Ombellifères

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

 

 

Irritant Grande Berce ou Berce du Caucase
(Heracleum mantegazzianum)

Heracleum- Plante Photo Toxique -

Probablement plus rare que les deux précédente, la berce du Caucase est une plante invasive que l'on commence toutefois à rencontrer en Picardie.

Sa hauteur peut être impressionnante et atteindre 3 à 4 mètres !

 

Famille:  Apiacées ou Ombellifères

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Toxique Bryone ou "Navet du diable"
(Bryonia dioica)

Plante vénéneuse par sa racine, dangereuse par les baies. Elle contient dans toutes ses parties (mais surtout dans la racine et les fruits) des saponines et des hétérosides triterpéniques. L'absorption d'une dizaine de baies peut être fatale pour un enfant.

Situation à risques :
Les baies sont attrayantes, attirantes par leur couleur. Un enfant est attiré par ces jolies baies.

Bryone

Symptômes : La bryone peut provoquer par simple contact cutané des rougeurs ou brûlures de la peau. L'ingestion de parties de la plante (baies, racine) provoque des vomissements, de la diarrhée et peut avoir des conséquences graves (délire, crampes…).

 

Famille : Cucurbitacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk


(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie)
.

Tamier commun ou herbe aux femmes battues.
(Tamus communis) 

On l'appelle aussi Haut liseron, Herbe à la femme battue, Raisin du diable, Vigne noire, Sceau de Notre Dame..

Le tamier est une plante dont les tiges peuvent atteindre 4m de long. La plante est toxique dans son ensemble, son gros rhizome noirâtre contient un lait astringent (oxalate de calcium) qui peut provoquer des dermites de contact, les baies rouges, sont très toxiques (propriété hémolytique : attaque des globules rouges d’où des risques graves d’anémie, d’ictère...).

La pulpe était autrefois prescrite comme purgatif et comme diurétique et principalement utilisée pour ses propriétés antinévralgiques en usage externe sous forme de cataplasme (racine cuite) pour traiter hématomes et ecchymoses, il était autrefois appliquée sur les plaies des femmes victimes de violences d'où son nom... d'herbe aux femmes battues.

Floraison : En avril-mai, les fleurs apparaissent, elles sont minuscules.

Famille : Dioscoréacées

 

Clématite des haies
(Clematis vitalba
)

On l'appelle également Herbe à gueux, Viorne, Clématite blanche ou encore Vigne blanche.

Au moyen âge, les mendiants utilisaient les feuilles irritantes pour s'infliger des ulcères et susciter ainsi la pitié.
D'où la dénomination d'herbe aux gueux.

Cette liane de 2 à 8m de long est très commune dans notre région.

La toxicité est essentiellement cutanée. l'irritation est provoquée par simple contact avec les feuilles vertes (contenant un toxique : la ranunculine). On observe une relative inocuité à l'état sec.

floraison juillet à septembre

Famille : Renonculacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk


(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie)
.

 

Lierre
(Hedera helix, Hedera colchida)

Les lierres renferment des saponosides et de l’acide hédérique, chlorogénique, formique et malique.
Le contact des feuilles avec la peau est irritant chez les personnes qui y sont sensibles. Les fruits sont dangereux. Deux à trois baies suffisent à provoquer des troubles chez l’enfant. Des quantités plus importantes peuvent être mortelles.

Lierre

Symptômes : éruption sur la peau, vomissements , diarrhées, lésions "banales" du tube digestif, excitation fébrile, congestion des méninges, coma avec dépression respiratoire pouvant aboutir à la mort par asphyxie.
Les baies sont toxiques pour l'homme mais pas pour les pigeons ramier et autres oiseaux.

 

Famille:  Araliacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Plantes Toxiques que l'on trouve en Omois
II- Les plantes dont la sève est dangereuse au contact de la peau ou des yeux

(l'Aconit Napel, la Digitale Pourpre, la Chélidoine, Le Buis, l'Euphorbe).

ToxiqueToxiqueAconit Napel (Casque de Jupiter - Aconitum neppallus)

L’aconit napel est une plante à la superbe floraison bleue.

AconitC'est aussi l'une des plantes les plus toxiques de notre flore. Le simple fait de cueillir la plante suffit à provoquer des dermites ou des intoxications si son suc (qui contient de l'aconitine - très toxique) pénétre par des écorchures aux doigts.

Voila une bonne raison pour ne pas la ramasser et la laisser dans son environnement naturel, plutôt que dans un vase (tant le risque de porter ses doigts à la bouche peut être lourd de conséquence... potentiellement mortel)

Cette espèce est inscrite dans la liste des espèces végétales protégées notamment en Picardie, IdF, Champagne Ardennes (source INPN)

Floraison : de juillet à octobre

Famille : Ranunculaceae

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Toxique Digitale Pourpre
(Digitalis purpurea)

La digitale est une plante très toxique car elle contient des sucres complexes (hétérosides) dont la digitaline, digitoxine, ... substances qui ralentissent et renforcent les battements du coeur.

digitale

Floraison de juin à septembre

Famille:  Scrophulariacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

digitale digitale digitale digitale

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Chélidoine.. l'herbe à verrues
(Chelidonium majus)

Le latex jaune de la plante est irritant, en particulier pour les muqueuses. Certains des alcaloïdes présents dans la chélidoine sont des propriétés analgésiques (produit qui prévient ou diminue la sensation de douleur), d’autres sont localement irritant, d’autres paralysent les centres respiratoires.

Chélidoine

On utilise le suc caustique (le latex jaune) de la chélidoine pour traiter les verrues, les cors et parfois les ophtalmies, en désespoir de cause...

Symptômes : L’ingestion de feuilles fraîches peut produire de graves troubles digestifs, respiratoires, nerveux (somnolence, paralysie des terminaisons nerveuses) et cardiaques (bradycardie).

Floraison : à partir du printemps

 

 

Famille:  Papavéracées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DRDR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

 

Euphorbe
(Euphorbia )

Toute la plante est toxique.

Le latex est âcre et caustique, il peut déclencher des irritations au contact de la peau et des conjonctivites s’il atteint les yeux.
Il faut donc faire attention à ne pas porter ses doigts à la bouche et à ne pas se frotter les yeux après avoir cueilli de l’euphorbe.
Les Taupes qui s'en approchent de trop près subissent les mêmes conséquences... d'où la réputation "anti taupe" de l'euphorbe.

Euphorbe

Symptômes : en cas d'ingestion du suc qui est purgatif et vomitif, il y a brûlure de la bouche et de la gorge, douleurs stomacales très violentes, vomissements.

 

Famille:

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Arum maculé
Arum maculatum 

Appelé également gouet tacheté (Arum maculatum) ou pied de veau. Il est aussi appelé arum tacheté ou pied de veau
Les baies et les feuilles toxiques contiennent de l'oxalate de calcium;

Tous les arums renferment de minuscules raphides d’oxalate de calcium extrêmement irritants.

Les arums sont extrêmement irritants et rubéfiants. Le contact de leur suc avec les muqueuses ou les yeux est dangereux. L’ingestion d’une partie de la plante peut provoquer chez l'homme, dans l'heure qui suit, des troubles digestifs, des vertiges, puis des paresthésies (troubles tactiles des extrémités. Mais en général, leur saveur âcre, qui met plusieurs secondes à se manifester, empêchera d’en goûter plus d’une bouchée.

Par contre, les fruits, d’un beau rouge corail à maturité, sont un peu sucrés au début et se montrent attirant pour les enfants. Or ils sont très toxiques et peuvent produire des troubles digestifs, nerveux et cardiaques parfois mortels.

 

Famille : Aracées

 

Buis
(Buxus sempervirens )

Décoratif, à feuilles persistantes, il se prête bien à la taille. C'est l'arbuste du "jardin de curé".

Buis

Le contact avec le bois ou l'écorce du buis est susceptible de provoquer des irritations cutanées. Son ingestion est sudorifique, purgatif. Elle peut, à forte dose, provoquer vomissements, vertiges, tremblements et paralysie spinale.

 

 

Famille:  Buxacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DRDR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Plantes Toxiques que l'on trouve en Omois
III- Les plantes dangereuses par ingestion

(la Ciguë, le Laurier Rose, le Cytise, Le Delphinium, la Colchique, le Bouton d'or, le Muguet, le Sceau de Salomon, la Rhubarbe,la Pomme de Terre, les Asperges, la Jacinthe, la Tulipe, les Jonquilles)

ToxiqueCiguë tachetée ou grande ciguë
(Conium maculatum)

Rappelons nous Socrate ...

Toute la plante est toxique et contient pas moins de cinq alcaloïdes particulièrement violents dont la "conine". Chez l'homme, l'ingestion de ciguë provoque dans l'heure qui suit des troubles digestifs, des vertiges et céphalées, puis des paresthésies, une diminution de la force musculaire et au final une paralysie ascendante.

Cigüe

Les ruminants et les oiseaux semblent être réfractaires, le cheval et l'âne y sont peu sensibles, mais elle est un poison violent pour les bovins, les ovins, les lapins et les carnivores.

L'espèce voisine (Ciguë Vireuse Cicuta virosa), également très toxique, est inscrite dans la liste des espèces végétales protégées en Picardie, IdF, Champagne Ardennes notamment (source INPN)

Famille : Apiacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

ToxiqueLaurier-rose
(Nerium oleander)


Laurier Rose

Le laurier rose est une plante du Sud et Ouest de la France. Elle ne résiste pas au gel, aussi la trouve-t-on fréquemment en pot, dans nos jardins d'agrément.

Cette plante magnifique égaie, par son élégance et ses couleurs, nos terrasses et nos jardins mais attention,

C'est l'une des plantes les plus dangereuses de cet herbier. Feuilles, fleurs, écorce et bois, frais ou séchés, contiennent des hétérosides cardio-toniques très toxiques, même à très faible dose (une seule feuille ingérée peut être mortelle pour l’homme... ).

Consignes et précautions :
On ne met pas de laurier rose pour parfumer les cuissons de barbecue. On ne se promène pas avec la fleur aux lèvres !!

Famille : Apocynacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR


(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Floraison : Juillet/Aout

ToxiqueCytise faux ébénier
(Laburnum anagyroides)


Toutes les parties du «cytise» sont toxiques, mais ce sont surtout les fleurs qui causent des accidents par confusion avec les fleurs d’«acacia bleu»ou "robinier faux acacia" à fleurs blanches, dont on prépare des beignets.

Cytise

Symptômes :
Dans l’heure qui suit l’ingestion, salivation abondante, vomissements, puis signes neurologiques (convulsions), cardiaques (hypertension, tachycardie, arythmie) et respiratoires pouvant aboutir à la mort par asphyxie.

Famille : Fabacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Floraison : Avril/Mai

Dauphinelle, Delphinium Pied d'alouette
(Delphinium)

Delphinium

 

Plusieurs espèces sont cultivées comme plantes d'ornement et de nombreux cultivars ont été sélectionnés pour leurs épis de fleurs denses et voyants.

Toutes les parties de la plante contiennent l'alcaloïde delphinine ainsi que d'autres alcaloïdes diterpéniques et sont très toxiques, provoquant des vomissements lorsqu'ingérées.

Mortel à forte dose.

 

Famille : Ranunculaceae

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

ToxiqueColchique
(Colchicum autumnale)

Colchique dans les prés fleurissent, fleurissent....

Toutes les parties de la colchique d’automne sont violemment toxiques (la colchicine). L’ingestion de la plante produit des troubles digestifs, nerveux ou respiratoires généralement graves, souvent létales.

Colchique

Symptômes : Troubles digestifs (hypersalivation, soif intense, coliques violentes, diarrhée, vomissements, constriction laryngopharyngée), cardiaques (hypotension) , nerveux (paralysie) et respiratoires avec cyanose qui peuvent entraîner une mort par anoxie le lendemain ou le surlendemain, voire même 10 jours après l’intoxication.

 

 

Famille : Liliacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

 

Anémone, Bouton d'or
(Anemone nemorosa)

La renoncule renferme des principes actifs âcres, dont l'ingestion provoque une sensation de brûlure dans la gorge, puis des nausées et une violente inflammation de l'intestin. Il s'agit du ranunculoside (hétéroside de lactone) qui par hydrolyse libère de la protoanémonine, extrêmement vésicante (ie : crée des ampoules sur la peau, les muqueuses...).

Bouton d'or

Les espèces les plus vénéneuses sont la renoncule scélérate des étangs et la renoncule thora des massifs calcaires

 

Famille : Ranunculacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Muguet
(Convallaria majalis)

Muguet

La toxicité du Muguet provient d'un stéroïde (la convallarine) dont les effets sont analogues à ceux de la digitaline. Le simple fait de mâchonner un brin de muguet ou de boire l'eau dans laquelle ont trempé des brins de muguet peut provoquer des troubles digestifs et cardiaques sérieux.

Floraison : Mai

Famille : Liliacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hkhk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

 

 

Sceau de Salomon
(Polygonatum)

Sceau de Salomon

Présence d'un alcaloïde : la pilocarpine. Ce sont les baies de cette plante qui peuvent provoquer des troubles digestifs et cardiaques graves.

Famille : Ruscacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Hellebore fétide ou pied de griffon.
Helleborus foetidus 

 

Morelle noire ou tue-chiens
Solanum nigrum 

Les feuilles de la Morelle noire sont pétiolées, ovales, parfois en losange, légèrement dentées, vert foncé et mesurent de 3 à 6 centimètres. Le fruit de la morelle noire est une baie globuleuse, luisante, d'abord verte, puis rouge et enfin noire à maturité. Sa taille varie de 5 à 10 mm

L'ensemble de la plante (sauf les fruits bien mûrs) contient un produit toxique, la solanine, non détruite par la cuisson, son ingestion peut provoquer de sérieuses intoxications plus particulièrement les baies lorsqu'elles sont vertes.

La floraison s'étale suivant les régions de juin à septembre.

Famille : Solanacées.

 

Morelle douce amère ou Vigne de Judée
(Solanum dulcamara)

 

Cette plante est vénéneuse avec des tiges dépuratives, laxatives, diurétiques et sudorifiques.

Floraison : de juin à septembre

Famille : Solinacées

Rhubarbe, Pomme de terre, Asperges
(Rheum, , Asparagus officinalis)

Allons bon?! Qu'est ce que ce délire?

Et bien oui, les trois plantes peuvent être toxiques! Mais rassurez vous, ... seulement dans certaines conditions bien spéciales :

La Rhubarbe, excellente pour ceux qui aiment. Bien préparée avec des pétioles (les tiges) bien épluchées, c'est vraiment savoureux. Mais si l'on fait une préparation avec les limbes (les grandes feuilles) qui ont une forte teneur d'acide oxalique... ce seront nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhées assurées.

Les pommes de terre :
en frites, sautées à la poële, en purée avec une noix de beurre.... un délice. Certes , mais à condition de ne pas prendre les pommes de terre qui sont verdies ou germées.
En effet, la pomme de terre à son propre système de défense contre les insectes, les champignons.  Elle produit (en germant ou en verdissant) de la solanine... qui est toxique.

L'asperge du printemps (Asparagus officinalis).
Annonciatrice des beaux jours . Elle est à consommer "raisonnablement" car elle est diurétique, voire irritante pour le système urinaire (contient de l'asparagine).

Famille : Liliaceae

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Jacinthes, Tulipes, Jonquilles,

… Plantes à bulbes

Ces fleurs bien anodines seraient donc également toxiques?...
Et bien oui !
Ce sont les bulbes qui sont toxiques. Il est même conseillé de les manipuler avec des gants..

Jonquilles

Certains jardiniers (étourdis) ont pu, dans le passé, mélanger les bulbes de Tulipes avec des oignons de cuisine. La cuisinière (elle même très étourdie) avait fait une petite fricassée de bulbes de tulipes....

D'où une belle intoxication.
Car les bulbes de Jacinthes, de Tulipes ne sont pas commestibles.

Famille : Liliaceae

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hkhk hk
(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Plantes Toxiques que l'on trouve en Omois
IV- Les plantes aux fruits ou graines dangereuses par ingestion

(le Fusain, le Chèvrefeuille, le Houx, le Gui, le Genévrier Sabine, le Datura, l'If, la Belladone, le Ricin, le Cotonéaster, le Lupin, le Genêt)

Toxique Fusain d'Europe
(Euonymus europaeus)

Le fusain habille les haies de teintes rares, les fruits sont colorés et singuliers. Ce sont les baies du fusain qui présentent un danger car elles sont attirantes et très toxiques.

Elles entraînent (même à faible dose) des accidents gastro-intestinaux, puis des syncopes, des convulsions... et la mort.

Symptômes : Vomissements, diarrhées, vertiges, crampes, convulsions, troubles de la vision, hyperthermie, hématurie, jaunisse.

Aconit

Famille:  Célastracées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Chèvrefeuille
(Lonicera xylosteum)

Les baies de toutes les espèces de chèvrefeuille sont toxiques, quelle que soit leur couleur. Leur ingestion peut provoquer des troubles digestifs, nerveux et cardiaques, occasionnellement mortels.

Chevrefeuille

Symptômes : Vomissements, diarrhées violentes, sueurs abondantes, larmoiements, congestion du visage, secousses musculaires, tachycardie puis arythmie, somnolence pouvant être suivie d’un coma.
Mais la guérison survient le plus souvent dans les 48 heures.

Famille : Caprifoliacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

 

Glycine
(Wisteria)

La glycine (ou wistaria), contient des principes actifs toxiques dont des lectines (phytoagglutinines), des saponosides et de la wistarine .

Glycine

Les fleurs sont peu susceptibles d'entraîner des troubles, les quantités ingérées étant en règle générale insuffisantes. Par contre à l'automne, l'ingestion des graines plates peuvent induire une intoxication (une seule suffit chez un enfant )

Symptômes : vomissements, souvent profus, des douleurs digestives et plus rarement des diarrhées. Une atteinte de l'état général avec une asthénie persistant plusieurs jours est souvent constatée.

(Centre de pharmacovigilance de Lyon)

Famille : Fabacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Houx
(Ilex aquifolium)

Houx

Le houx commun (Ilex aquifolium) utilisés en décoration à Noël présente un risque d'intoxication chez les enfants qui en consomment les baies rouges.
Ce risque peut apparaître limité : pour cueilllir les baies, l'enfant risque fortement de se piquer. Mais tout de même...
D'après des observations remontants au XIXéme siècle, une quantité de 20 à 30 baies serait mortelle (des ouvrages plus récents font seulement état de vomissements et de diarrhée).

Famille : Aquifoliacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Gui
(Viscum album)

Gui

Les baies blanches du gui provoquent des troubles digestifs et cardio-vasculaires, occasionnellement mortels.

Les parties vertes de la plante sont peu toxiques, par contre l'ingestion d'une dizaine de baies est dangereuse. Ceci dit, là encore, les grives ou les fauvettes à tête noire les consomment sans être intoxiquées

Famille : Loranthacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

DR DR DR DR

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Genévrier Sabine

Genevrier

Le Genevrier Sabine est hautement toxique.
Il ne faut pas la confondre avec le Genévrier commun qui peut se rencontrer dans les mêmes habitats mais dont les fruits sont comestibles.

La toxicité est due à ses huiles essentielles qui contiennent du thuyone et du sabinol. En outre, le pyrogallol bloque complètement le circuit intestinal, les animaux qui en ont consommé meurent rapidement




Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Brugmansia ( Trompette des anges ou trompette du jugement)

Brugmansia

Le Brugmansia est un arbuste de 2 à 3m, ses fleurs (15 cm de long, 10 de diamètre)sont tombantes. De nombreuses variétés botaniques ont été créées pour les jardins d'agrément.

Toutes les parties de la plante, les graines et la sève contiennent des alcaloïdes très toxiques (scopolamine, hyoscyamine et atropine).

Symptômes :

Famille : Solanacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Datura stramoine
(Datura stramonium)

De par la ressemblance de leurs fleurs, le Datura est souvent confondu avec le Brugmansia. Mais, la plupart des Daturas sont des plantes herbacées et les fleurs sont dirigées vers le haut.

Datura

Symptômes :

Famille : Solanacées

 

présence de la Datura en Omois ?

ToxiqueIf
(Taxus baccata)

L’if (ou taxus) est l’arbre idéal pour créer des haies architecturales de grande classe. Ce conifère, au bois très dur et au feuillage persistant, pousse lentement et peut vivre 2000 ans !

L'if femelle donne de très beaux fruits rouges à condition qu’il y ait des pieds mâles à proximité. Le problème c 'est que ces graines sont très toxiques (... les feuilles aussi d'ailleurs).

Toxicité : Tout est toxique chez l'If !
Le bois, l’écorce, les feuilles et les graines. Les feuilles sont le siège principal du poison ( la taxine ). Les feuilles âgées et les feuilles desséchées sont plus vénéneuses que les feuilles jeunes et fraîches.
Les empoisonnements par mastication sont fréquents chez les animaux. Chevaux, ânes et mulets y sont extrêmement sensibles et peuvent être tués en moins d’une heure. Chez l’homme, l’if engendre des troubles digestifs, nerveux, respiratoires et cardio-vasculaires qui peuvent entraîner la mort.

Symptômes :
Excitation, hyperventilation, tachycardie puis ralentissement du coeur, hypotension, nausées, douleurs stomacales, crampes, vertiges, coliques, diarrhées violentes, étourdissements, convulsions, coma, ...mort.


Famille : Taxacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk
(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

ToxiqueBelladone
(Atropa belladonna)

Cette grande plante ramifiée peut atteindre 1,5 m.
Toute la plante est d'une très grande toxicité. Elle contient de nombreux Alcaloïdes (hyoscianinne, atropine, scopolamine, nicotine).

Les fruits, de la taille d'une cerise, sont le plus souvent responsables des intoxications chez les enfants qui en apprécient le gout sucré.
10 à 15 baies ingérées ont un effet fatal.

Belladone

Symptômes : Troubles digestifs, nausées, troubles neuro-végétatifs, tachycardie, sécheresse de la bouche et des muqueuses. Gêne respiratoire. Dépression cardiaque, coma pouvant être mortel.

 

Famille : Solanacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

ToxiqueRicin
(Ricinus communis)


RicinCe n'est pas une plante de notre région (elle provient d'Afrique tropicale), mais on la trouve de plus en plus en décoration dans les jardins, tant il est vrai que cette plante est grande et majestueuse.

Cependant, l'ingestion de graines (souvent accidentelle) chez les jeunes enfants, peut provoquer des intoxications graves (en raison de la présence de ricine) nécessitant impérativement une prise en charge hospitalière.

La gravité de l'intoxication dépendra de la sensibilité individuelle de chacun à la ricine. De plus, selon que les graines sont mastiquées ou non, la gravité de l'intoxication ne sera pas la même.
On considère que trois à quatre graines peuvent déterminer une intoxication sérieuse chez l'adulte et être fatale pour un enfant.

Certains colliers artisanaux sont fabriqués avec ces graines très esthétiques: à proscrire bien évidemment... par mesure de sécurité.

Famille : Euphorbiacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Corroyère, Cotonéaster
(Coriaria myrtifolia)

Famille : Coriariacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Lupin
(Lupinus)

Famille : Fabacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Genêt à balais
(Cytisus scoparius)

Le danger pour les enfants vient du fait que ces graines et capsules ressemblent à celles des haricots et des pois qu'ils peuvent manger à la maison ou chez le papi jardinier.

Genet

Bien que l'empoisonnement soit rare, il faut savoir que la consommation d’une vingtaine de fèves de genêt peut causer la mort d'un enfant.

 

Famille : Fabacées

Cliquer sur l'une des quatre photos ci dessous

hk hk hk hk

(agrandir les photos en cliquant dessus - passer la souris à droite ou à gauche pour faire défiler - pour sortir du diaporama, cliquer à l'extérieur de la photo agrandie).

Comment agir en cas d'intoxication :

- Ne pas (faire) vomir
- Ne pas faire) boire ou manger
- Ne pas prendre de lait (le lait n'est pas un anti toxique)

Appelez le

Tel : 01 40 05 48 48 - Centre anti-poison et de Toxicovigilance de PARIS
Tel : 15 - services du SAMU
Tel : 112 - N°européen des urgences de secours aux personnes,

Conserver la plante, les baies et/ou les graines en cause afin de permettre au personnel médical de la reconnaître.

   

Glossaire :

 

Anoxie :
Diminution importante de la quantité d'oxygène distribuée par le sang aux tissus,

Arythmie :
Perturbation du rythme cardiaque touchant sa fréquence, sa régularité et l'intensité de ses contractions Asthénie : Faiblesse générale de l'organisme,

Astringent :
Substance ou un effet qui resserre les tissus vivants. Les effets astringents sont utilisés pour réduire les sécrétions d'une plaie ou de la muqueuse,

Hématurie :
Présence de sang dans les urines,

Ictère :
Familièrement appelé "jaunisse", l’ictère est la coloration jaune de la peau, des muqueuses et du blanc de l’œil Innocuité,

Paresthésie :
Trouble de la sensibilité, désagréable et non douloureux. Le terme commun est « fourmillement »,

Phlyctène :
Soulèvement de l’épiderme constitué par une accumulation de liquide séreux. Le terme commun est « ampoule »,

Rubéfiant :
se dit de médicaments irritants légers, qui, appliqués sur la peau, déterminent un afflux sanguin dans ses capillaires, et lui font acquérir la teinte rouge de l'inflammation,

Séreux :
Désigne tout ce qui présente les caractéristiques de la sérosité, du sérum (partie liquidienne du sang) ou ayant l'apparence du sérum,

Sudorifique :
Qui facilite la sudation (augmente la transpiration),

Tachycardie :
Accélération du rythme cardiaque normal.

   

Bibliographie :

De très nombreux sites internet sont disponibles. Le présent herbier (virtuel) a été créé en s'inspirant d'un certain nombre d'entre eux.
Je ne peux que vous inviter à les consulter pour avoir des informations complémentaires.

INPN Inventaire National du Patrimoine Naturel

http://inpn.mnhn.fr

 

Système Canadien d'Information sur la Biodiversité

http://www.cbif.gc.ca

 

Université Catholique de Louvain

http://www.kuleuven-kortrijk.be

 

Faaxaal

http://faaxaal.over-blog.com

 

Flore Alpes

http://www.florealpes.com

 

Tele Botanica

http://www.tela-botanica.org

 

Société Horticulture

http://hortiauray.com

 

Dr M. Mostin Centre anti poisons

http://www.poisoncentre.be

 

et Wikipédia